French

Votre panier est vide.

Votre panier est vide.

Loading..

Product was successfully added to your shopping cart.

5

Product was successfully added to your comparison list.

Le Manuscrit de Bruxelles, Concerto à Liuto Obligato & Duetto à Liuto e Traverso

Ernst Gottlieb Baron (1696-1760)

HT : 31,23 €

Disponibilité : En stock

SKU: LLDE0019

• Compositeur(s) : Ernst Gottlieb Baron (1696-1760)
• Titre : Le Manuscrit de Bruxelles
• Sous-titre : Concertos à Liuto Obligato & Duetto à Liuto e Traverso
• Année d'édition : c.1760
• Source : B-Br Ms. II 4087
• Volume : 2

Détails

Le Manuscrit de Bruxelles

Les œuvres de Baron se caractérisent par un idiome baroque fortement marqué de galanterie. Beaucoup sont contenues dans une série de fascicules manuscrits en tablature française, aujourd’hui conservée à la Bibliothèque Royale Albert I de Bruxelles, sous la cote B-Br Ms. II 4087. Certains de ces documents avaient appartenu à l'éditeur Breitkopf qui en avait commandé la copie autour de 1760.

Au cours du XIXe siècle, ils furent acquis par François‑Joseph Fétis, musicien, musicologue et directeur du conservatoire de Bruxelles, qui les ajouta à la collection de tablatures qu'il avait déjà constituée.

Dans ce manuscrit se trouvent 10 Sonates différentes pour le luth solo, un Duo pour flûte traversière et luth et deux Concertos pour violon, luth et basse. Plusieurs pièces d'une des Sonates se trouvent aussi dans le manuscrit d'Haslemere où elles sont marquées « Weiss ». Mais cette mention est peu vraisemblable et cette Sonate reste attribuée à Ernst Gottlieb Baron. Trois des manuscrits, d’une écriture claire et très reconnaissable, sont marqués LAVG et sont donc associées à Luise Adelgunde Victorie von Gottsched.

Ernst Gottlieb Baron (1696-1760)

Ernst Gottlieb Baron naquit le 17 février 1696 à Breslau, capitale de la Silésie.

Dès l’enfance, Ernst Gottlieb fut initié au luth. Il connaissait la famille Weiss et en particulier Silvius Leopold, son aîné de 9 ans. Il côtoya aussi Gottfried Meüsel, son presque contemporain, ainsi que la famille Kropffgans.

En 1715, Ernst Gottlieb étudia le droit et la philosophie à l'université de Leipzig. Mais cette ville était aussi l’une des capitales musicales allemandes et c’est surtout dans l'art du luth qu’il se perfectionna, en compagnie d'Anton Wilhelm Heinrich Gleitsmann.

En 1727, il vécut à Nuremberg, le temps nécessaire pour rédiger et faire imprimer son fameux traité : Historisch-theoritisch und praktisch Untersuchung des Instruments der Lauten, usw. Cet ouvrage expose l’histoire du luth, la théorie de sa musique et la pratique du luth baroque. Ce livre fait encore actuellement référence. De plus, il est une source précieuse d’information sur les luthistes de l’époque.

Le 12 mai 1728, Ernst Gottlieb Baron fut nommé luthiste de la cour de Saxe-Gotha-Altenburg, en remplacement de son ami Gottfried Meüsel qui venait de mourir, victime d’une chute de cheval. Mais cinq ans plus tard, il reprit sa vie itinérante avant de se fixer cinq ans à Eisenach.

En 1737, Ernst Gottlieb Baron,toujours en errance d'une cour à l’autre (Mersebourg, Cöthen et Zerbst), fut présenté à Frédéric-Guillaume Ier de Prusse. Le roi-sergent l'engagea comme théorbiste à Berlin et lui accorda la permission d'aller à Dresde chercher un théorbe cédé par Silvius Leopold Weiss. Outre le plaisir d'entendre son maître et ami, Baron eut celui de rencontrer plusieurs de ses élèves : Wolfgang Adam Anton von Hoffer, Johann Kropffgans, sa sœur Johanna Eleonora et Timofei Bielogradski, un bandouriste circassien qui accompagnait l’ambassadeur de Russie et à qui Weiss enseignait le luth.

Ernst Gottlieb Baron conserva son poste à la cour de Prusse lorsque Frédéric II le grand remplaça son père. Toute sa vie durant, il enseigna et poursuivit ses recherches encyclopédiques sur le luth et sa musique.

Il mourut à Berlin le 12 avril 1760.

Jean‐Daniel Forget | Le Luth Doré ©2015

Contenu

Duetto à Liuto e Traverso, en Sol Majeur
Allegro
Adagio
Presto

Concerto à Liuto obligato, Violino e Basso, en Do Majeur
Allegro
Adagio
Vivace

Concerto Secondo à Liuto obligato, Violino e Basso, en La mineur
Allegro
Largo
Presto

Éditeurs

Jean-Daniel Forget
Informaticien, luthiste

Passionné par l’époque baroque, Jean-Daniel Forget est un luthiste autodidacte. Pour pouvoir jouer les tablatures oubliées des 17e et 18e siècles, depuis près de vingt ans il copie des manuscrits.

Une longue carrière d’informaticien l’ayant familiarisé avec la programmation, il utilise quotidiennement les logiciels d’écriture de musique, en particulier ceux qui traitent correctement la tablature pour les instruments à cordes pincées.

En collaboration avec Guy Grangereau, il rend disponible ses tablatures sur un site internet public qui est fréquenté par de nombreux luthistes et guitaristes.

Il a été sollicité par Miguel Yisrael pour l’aider à préparer les exemples musicaux de sa grande Méthode de Luth Baroque. Ensuite, il n’a cessé de l’assister dans la préparation de ses éditions.

Guy Grangereau
Guitariste, luthiste

Guy Grangereau est un musicien professionnel qui a étudié le jeu de la guitare à Paris, notamment auprès du brésilien Turibio Santos. Puis, il a perfectionné ses connaissances musicales à l’école Martenot de Paris.

Depuis 1984, il a donné des cours de guitare et de piano et, pendant vingt ans, il a enseigné la guitare dans des écoles de musique.

Son instrument de prédilection est une guitare (Maurice Dupont) initialement à 13 cordes, à laquelle a été ajoutée une 14e corde ; plus récemment, deux cordes et un manche théorbé pour les quatre dernières cordes ont été ajoutés. Cet instrument à 16 cordes peut être accordé en tierces (accord ouvert) ; il l’utilise pour transcrire des œuvres composées pour clavecin. Il joue également un luth baroque théorbé à 14 chœurs (Stephen Murphy).

Depuis 2010, il collabore avec Jean-Daniel Forget pour la copie des manuscrits de luth baroque allemand des 17 et 18e siècles, en apportant plus particulièrement son expertise musicale à la révision de l’œuvre de Silvius Leopold Weiss.

• Éditeur(s) : Jean-Daniel Forget & Guy Grangereau
• Période musicale : Baroque
• Instrument(s): Luth Baroque 11c/13c
• Instrumentation : Luth Baroque solo
• Notation : Tablature française
• Édition moderne : Urtext
• Éditeur : Éditions Urtext Le Luth Doré
• Année de publication : 2015
• Collection : Lute and Theorbo Music Collection

• Pages : 80 pp.
• Dimensions : 230x310 mm
• Poids : 0,320g
• Reliure : Dos carré collé cousu
• ISMN: 377-0-0017-8819-7

Les Éditions Urtext Le Luth Doré

Les Éditions Urtext Le Luth Doré s’adressent aux musiciens et aux musicologues du monde entier et leur offrent des textes musicaux fiables et faisant autorité. Ils sont caractérisés par :

• l’impression de la musique qui est superbe et esthétique,
• l’optimisation qui rend l’utilisation pratique (tourne des pages, doigtés),
• les livres de tablature italienne qui sont édités dans les deux modes de notation : tablature italienne et française,
• la haute qualité qui est faite pour durer (couverture, papier, reliure),
• les préfaces originales et modernes qui sont en anglais, français, italien, allemand...

À propos des Éditions Urtext Le Luth Doré

Nos éditions sont urtext : nous nous efforçons de fournir des textes musicaux fiables qui soient aussi fidèles que possible aux sources existantes et aux intentions des compositeurs. Bien sûr, nous sommes conscients qu'il n’est pas possible de reconstituer un texte original urtext unique. Souvent, plusieurs sources manuscrites existent pour une même pièce, et peu d'indications fiables nous permettent de déterminer la version qui représente au mieux les intentions du compositeur.

Bien que nous ne puissions pas dissiper entièrement les incertitudes historiques, nous avons comparé les textes et avons pu corriger les erreurs évidentes qui parfois peuvent même se trouver dans des manuscrits autographes. Les sources ont été méticuleusement examinées, note par note, signe par signe.

Cependant, une appréciation réfléchie des ambiguïtés inhérentes aux sources peut nous amener à modifier l’interprétation littérale.

Les observations les plus importantes et les décisions éditoriales sont élucidées dans les préfaces, dans le commentaire critique, dans les notes, ou indiquées en tant que telles dans le texte musical. C’est pourquoi, il n’est pas surprenant qu'un éditeur investisse beaucoup de patience, de connaissances et de temps pour construire un document urtext qui soit fidèle à la source, ainsi que, nous l'espérons, aux intentions des compositeurs. Des experts reconnus, ayant des connaissances approfondies et une longue expérience préparent nos Éditions Urtext Le Luth Doré, en étroite collaboration avec notre pôle éditorial.

Chaque partition, attentivement vérifiée, préserve les doigtés originaux et la notation de l'ornementation et, en l'absence d’indications originales manuscrites, présente également des suggestions concernant des doigtés et des ornements, formulées par des maîtres modernes fidèles au style historique, qui sont utiles pour mener des réflexions avancées et qui peuvent constituer un point de départ pour la démarche des élèves vers la performance.

Nous sommes profondément reconnaissants à tous les musicologues talentueux, les enseignants musicaux et les artistes qui mettent leurs connaissances et leur expérience à notre disposition pour les Éditions Urtext Le Luth Doré.

Le Luth Doré ©2015

  1. Soyez le premier à commenter ce produit

Rédigez votre propre commentaire

Prix

Qualité

Plus-value

Service

Vous pourriez également être intéressé par le(s) produit(s) suivant(s)