French

Votre panier est vide.

Votre panier est vide.

Loading..

Product was successfully added to your shopping cart.

5

Product was successfully added to your comparison list.

0 Com

Paul Craven, luthiste amateur anglais, commente le luth Renaissance 8c LLD® Dowland

«  Je dois féliciter Miguel Serdoura et son équipe de facteurs d’instruments pour leur vision et leur esprit d’entreprise dans la production de ce merveilleux instrument. La qualité des bois, la construction et l'étui sont bien au-delà de mes attentes. Le luth est vraiment très léger. Lorsqu'il est tenu par le manche, des paroles prononcées à un niveau normal font légèrement vibrer l’instrument ! La qualité de l'érable utilisé pour le dos est très attrayante et la facture est d’un niveau très élevé avec de petits filets d'ébène entre les côtes d'érable. L'ensemble a une finition satinée très bien appliquée. La rose est découpée au laser avec un beau motif. Les chevilles tiennent très bien l’accord de chaque corde. Le boîtier en fibre de verre devrait également apporter une bonne protection.

Le luth est nouveau et donc le son devrait encore s'ouvrir en le jouant, mais je trouve déjà qu’il a une excellente restitution de basses avec des aigus doux et homogènes. Joué sur la rosace, le son n’est ni dur ni strident comme sur d’autres instruments plus modestes et je suis juste impatient d'entendre comment il se va évoluer au cours des prochains mois.

Il est magique de penser qu'un instrument de cette qualité est disponible sans une longue attente ni un prix élevé qu’on peut comprendre au vu des coûts d'atelier qui sont ceux des luthiers britanniques. Combien de joueurs potentiels en ont été dissuadés ?

Si vous lisez ceci et si vous envisagez d'acheter votre premier luth alors que vous pensez « j'ai vu des luths moins chers sur eBay » (ou similaire), s'il vous plaît, réfléchissez à nouveau. J'ai examiné bon nombre de ces instruments. En général, ils sont lourds, maladroitement construits et presque tous ont nécessité des travaux de rattrapage pour débuter et sur les chevilles d’accordage, ce qui a ajouté un coût supplémentaire. Même après avoir fait ce travail, vous aviez toujours un instrument de moindre qualité. En bref, voici ceux qu’il faut acheter, et merci Miguel Serdoura et Le Luth Doré® d’ouvrir l’accès du luth à un plus grand nombre de joueurs. » 

Paul Craven, luthiste amateur anglais

Donnez votre avis

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire

Cliquez ici pour vous connecter